Auteur Sujet: Choix difficile  (Lu 21890 fois)

Hors ligne maya

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
Choix difficile
« le: novembre 15, 2009, 03:41:50 pm »
Etant débutant je pense m'orienter vers une ruche divisible qui me semble
selon mes diverses constatations plus aisée à manipuler. ( du à son cadre unique)
En effet ce qui change d'une ruche divisible à l'autre c'est la dimension du cadre.
Laquelle choisir ? Dure dilemme ! Pouvez m'aider dans ce choix ? Selon vos propres expériences.
Merci d'avance

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : Choix difficile
« Réponse #1 le: novembre 16, 2009, 10:57:47 pm »
Bonjour !
Si vous optez pour les divisibles Dadant et Voirnot vous pourrez toujours faire marche arrière en revenant aux ruches standards puisqu'il s'agit de l'empilement de hausses de ces modèles.La Langstoth peut être conduite aussi avec une hausse Dadant.Ceci est à considérer en fonction d'une éventuelle revente et de l'utilsation du matériel d'extraction que l'on trouve dans le commerce.La Warré est plus spécifique puisque en principe sans cadres avec extraction du miel par broyage.Je réserverais la divisible Dadant pour les régions aux hivers doux (ou sans!) à cause de son cadre de 13.5 de haut (petite provision hivernale) La Langstroth également mais est à considérer son poids : 1 élément 30 K...Voirnot  est bien pratique et "passe bien l'hiver"cadre de 16.5 .(poids 18 k°) C'est suivant aussi le but poursuivi : amateur; revenu d'appoint, professionnel....Débutant abstenez vous de la petite Warré sans cadres...avec cadres ; huit en principe, préparez-vous à courir après les essaims...et, à ce moment là, ne soyez pas trop  gourmand de miel.Rapprochez vous d'un syndicat apicole où des collégues pourront vous faire part de leur expérience.
Pour ma part je suis satisfait de mes Voirnot divisibles 4X4 ; ayant pratiqué longtemps avec des Voirnot standard je peux vous assurer que leur conduite est facilitée et qu'en conséquence le rendement est bien meilleur.Je sais; je prêche pour ma chapelle !!! L'amour est aveugle savez-vous ? Cordialement.

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : Choix difficile
« Réponse #2 le: novembre 17, 2009, 09:28:10 am »
Afin qu'on ne me taxe pas de partialité je cite ce post relevé sur le forum des "apiculteurs amateurs"(Apiforum.fr)qui est bien instructif...
15/11/09 21:42
Bonsoir à tous. Pour la différence entre les deux,(Dadant et Warre) l'une accepte toutes les races abeilles, l'autre non (la warré). Il faut des abeilles sobres en tout (ponte de la reine et consommation de réserves), depuis fort longtemps, les professionnels ont importés des races d'abeilles et celles ci se sont croisées avec les nôtres, alors vous avez quoi?, mystère. Des abeilles prolifiques (italiennes,buckfast et beaucoup de croisées etc) dans une warré, c'est la galère pour un débutant (essaims a tous les étages), grosses consommatrices, et elles ne passent pas l'hiver avec peu de réserves, et les barrettes ne sont pas du tout pratiques pour un débutant et même avec cadres, ce n'est pas simple pour un débutant (principe divisible). Quand je pense qu'une ruche a cadre et d'un gros volume(unique pour le corps) est la solution la plus saine pour un débutant qui doit apprendre l'apiculture et connaître "ses abeilles",certains se dressent contre ce choix, mais l'avantage est quand vous ouvrez la ruche,vous n'avez pas a enlever le demi corps pour voir celui du dessous. Avec le risque, soit de pillage ou de perte de la reine qui pour un débutant ne peut pas être évident a résoudre. Une trop grosse ruche a toujours la possibilité d'être réduite (partition) alors qu'une petite ruche est plus contraignante,il faut la surveiller très souvent. Car honnêtement quand vous ouvrez une ruche pour la récolte (ex),il est plus facile d'enlever une hausse qu'un corps de warré a barrettes et si vous ne savez pas quoi faire quand un pillage commence (en pratique,car la théorie c'est autre chose),c'est dangereux pour tout le monde (surtout si vos ruches sont a côté des voisins où de chez vous). Une fois que l'apiculteur débutant s'est "fait la main"avec des abeilles douces dans une ruche a cadre (je dis bien abeilles douces,car généralement,elles changent avec les croisements et leur agressivité augmente (inévitable avec les essaimages)),il peut envisager de passer en warré (si ses abeilles peuvent y aller (sobriété) car ne pas croire que la warré est si simple que cela en conduite). Ce que je veux dire, c'est qu'en 1er on choisit un type de ruche pour apprendre sans que ce soit compliqué, 2ème quelles abeilles peuvent y aller (du sûr,pas du peut-être?) et l'investissement du départ est identique. Et au niveau des maladies ou autres,il n'y a pas de différences (elles auront toutes les deux des warroas, peut-être la nosémose,etc.Il n'y a qu'a lire les forums pour voir que ce que je dis au niveau des maladies est vrai. Alors, ne pas croire ce que l'on promet avec la warré, sa conduite avec barrettes est très loin d'être simple pour un débutant et il y a des "méthodes" inapplicables pour quelqu'un sans de solides notions d'apicultures (pas en théorie,en pratique). La ruche a cadre (dadant,voirnot etc) est aussi saine que tout autre ruche,c'est la façon de s'en occuper qui fait que et pas le type de ruche. Je ne peux dire que ce que je constate (j'ai dadant et warré) et je ne suis pas novice en apiculture (depuis 80 avec un trou mais presque 20 ans quand même)
« Modifié: novembre 18, 2009, 11:40:48 am par apipapi »

Hors ligne nb

  • Newbie
  • *
  • Messages: 5
Re : Choix difficile
« Réponse #3 le: octobre 16, 2010, 10:16:36 pm »
bonsoir,

on parle beaucoup ruche cubique mais que pensez vous des ruches " en long" style ruche kenyanne ou TBH ?

je suis tombé sur des vidéos concernant ces ruches mais n'ai quasiment trouvé aucune info, alors je demande à nos valeureux et vénérables anciens (que je remercie d'avance ) qui fort de leur expérience vont surement me donner des infos

Hors ligne lebruant

  • Newbie
  • *
  • Messages: 11
Re : Choix difficile
« Réponse #4 le: octobre 03, 2012, 08:52:52 am »
Bonjour à tous
une TBH Kenyane   a été mise en service par des apiculteurs très récemment avec satisfaction : un essaim de juillet qui s'est construit rapidement.
A l'origine , cette construction a été faite en vue d'utilisation par personnes à mobilité réduite ou sensibles des reins; dans cette optique , c'est très concluant...
La construction en est simple , son utilisation par des amateurs est intéressante également.

Hors ligne lebruant

  • Newbie
  • *
  • Messages: 11
Re : Choix difficile
« Réponse #5 le: avril 08, 2013, 09:10:31 am »
Dernières nouvelles : l'essaim surveillé par des apiculteurs débutants EST MORT ....

en fait un essaim de juillet ...

Hors ligne docbb

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Re : Choix difficile
« Réponse #6 le: août 13, 2020, 08:45:42 pm »
le choix est relativemnt simple mais doit se baser sur des critères relativemnt objectifs.
on peut reumer la demarche par celle du congres de l'URSS en 1918 puis 1921 qui simplifie les cadres "normés" à 3 pour planifier les cires.
la "Dadan" (sans t en russe), la hausse de Dadan, la Multicoque (Langstroth russe) et l'Ukrainienne qui est une Dadant basculée à 90° on a donc 3 seuls modèles de cire. et un pratique verticale à corps et hausse, une divsible et une ruche horizontale.
l'horizontale (ukrainienne) a été gardée pour sa simplicité (pour le paysan basique) et sa meilleur capacité d'hivernage.
toutes les ruches horizontales (les trogbeutes , bienenbox, golz, bremer, einraumbeute allemandes, ukrainiannes et grand cadres russes, horizontal lang aux US et le TBH anglaise de 1965, grecque-namibienne, tansanienne, kenyane et Marimba (amérique du sud) (1970) ou la plus moderne Dartington (1980) puis Beehaus (>2000)en plastique) anglaises ont comme premier argument la preservation du dos de l'apiculteur (le lumbago/sciatique étant la première pathologie en nombre des Apiculteurs australiens).
en plus de la simplicité de conduite et de manoeuvres des cadres. Toutes les ruches horizontales ont a peu près les memes conduites.
toutes divisibles peuvent de conduire de façons similaires, et les verticales à hausse aussi. chacune ses specificités, mais toutes les verticales provoquent à un moment ou un autre des lumbagos ou nécessitent une investissement en engin de levage ou des astuces pour jouer de la levée des corps ou des hausses.
On se souviendra que le volume préféré de ruche choisi par les abeilles est de 40-45 litres avec une entrée d'environ 15cm2. le raisonnement du choix va donc être conduit par ce volume de base : plus petit plus d'essaimage et une conduite rapide spécialement avec les races prolifiques, plus gros plus d'inertie mais plus de volume à chauffer de problèmes de condensation eventuels (bien connus en Dadant) et un hivernage qui peut nécessiter systématiquement un nourissement , le passage de la mort, 1 mm de miel au dessus de la grappe par jour d'arret deponte hivernale, et des resserrement de couvain et des cloisons.
on reflechira aussi à l'extraction du miel, extracteur centrifuge rime avec cire gaufrée (Toxique en 2016) , fils de fer et cadres solides; écrasement et filtration simple un investissement moins lourd.
bref rien n'est si simple.
Les dimensions de cadres sont infinies chacun ayant vu midi à sa porte on pourra se porter sur ce qu'on trouve facilement près de chez soi, ce que les copains font au rucher école ou ce que les copains peuvent donner en essaim "montés" sur cadres.
on peur choisir des systèmes compatibles comme ALpine/warré/Einraubeute (30x30); Dadant/Langstroth (dans les 6 hauteurs de cadres la dadant etantune "jumbo" langstroth), National pour les anglaises et certaines hollandaises en 3 dimensions
et faire des divisibles, des verticales a corps et hausses et des horizontales, il n'est pas interdit de faire des horizontales avec des hausses ou haussette d'autres dimensions éventuellement en croisant les bâtisses par exemple une hroizontale en voirnot avec des hausses dadant pour l'extracteur, eventuellment en longueur éventuellment en haussettes de 4 ou 5 cadres pour limiter le poids.


Hors ligne docbb

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Re : Choix difficile
« Réponse #7 le: août 13, 2020, 08:55:07 pm »
on peut aussi utiliser juste des cadres de hausse  et laisser bâtir dans le cadre et dessous comme dans le système "Monocadre AT"
Citer
Système monocadre A.T.  décrit à un mauvais moment (1939) mais qui permet de n'utiliser que des cadres de hausses



ou comment concilier l'unité du format de cadre avec la diversité des ruches

Citation de: Chtixof
« Le système monocadre A.T., méthode simplifiée d'apiculture mobiliste », de Adrien Timbart, publié en janvier 1939 aux Éditions Modernes.
Il est chez Amazon, pour 58,50 euros.
https://www.amazon.fr/SYSTEME-MONOCADRE-SIMPLIFIE-APICULTURE-MOBILISTE/dp/B00B9FZ1YA

Il ne fait que 26 pages. Quelqu'un l'a-t-il en PDF ?


je l'ai trouvé, mais mise à part la dernière illustration, tout est en ligne dans les 3 articles de L'apiculteur ; il s'agit juste de la compilation des articles ou du démantèlement du livret

La série d'articles de la revue "L'apiculteur" Premier article de décembre 1938 et je second article de janvier 39, puis la 3ème partie et il y a aussi la description d'un nourrisseur en page 204 de la revue de 1929
Le modèle en coupe (format hausse ~Voirnot)

Mise à part la propagande forcenée de Dadant (éditeur de l'American Bee Journal et vendeur de matériel) on a un peu de mal à comprendre l'abandon de la ruche "Française" de de Layens qui allait si bien partout (et continue en Espagne) et qui commence à revivre aux USA avec des conduites "à la russe" mais décrite par De layens dans son traité et dont les astuces sont aussi à glaner dans les anciens numéros de "l'Apiculteur" (En ligne sur Gallica le site de la BNF).

les critères de choix sont pour ma part

le mal de dos, les engins de levage (le nombre d'élévateurs amateurs en Warré : impressionnant, les élévateurs mécanique en Langtroth : impressionnants)
la façon d'extraire
la disponibilité du matériel/ de l'outillage pour le fabriquer.

toutes les ruches peuvent être écologiques ou chimiques
toutes les ruches d'un meme genre (divisibles/verticales/horizontales/mixtes) se conduisent comparablement peu importe le format
presque toutes les conduites horizontales ne sont pas écrites en francais

historiquement tout le bassin méditerranéen a développé une apiculture traditionnelle horizontale y compris la Corse et une moitié sud Est de la suisse, l'Europe de forets tempérées des ruches verticales de type tronc ou paille  (sauf la scandinavie) avec étouffement des colonies pour l'extraction (alors qu'on divisait les ruches à barres grecques déjà du temps d'aristote), Les pays de l'Est européens ont aussi utilisé depuis le 19 eme siècle ruches horizontales profondes.