Auteur Sujet: PERTES HIVERNALES  (Lu 12924 fois)

Hors ligne bibifricotin

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
PERTES HIVERNALES
« le: mars 28, 2010, 09:50:29 pm »
Bonjour !

Je suis de l'Est et je possède des Voirnot...une vingtaine ...du moins je possédais !  A cette heure j'ai perdu les 2/3 du cheptel malgré de multiples précautions comme changement des reines, provisions suffisantes, varroas combatus mais guère présents... Je sais que la saison dernière, bien qu'ayant fait une bonne récolte, l'époque des fécondations a été un désastre: le froid , le vent d'Est , pendant 3 semaines juste au bon moment...Au contrôle des naissances un tiers des jeunes reines pondaient "mâles" !
La sasison passe vite et en Septembre les ruches étaient guère peuplées et je me suis fait du mourron ...à juste titre ! Impossible de relancer la ponte...J'envisage d'abandonner mes noires caucasiennes au profit d'italiennes qui malgré leur sérieux appêtit sont , en principe, prolifiques...J'ai eu des Bukfast il y a longtemps ...j'avais trouvé à l'époque qu'elles étaient gourmandes, très essaimeuses et "collaient" aux cadres lors des manipulations...On nous annonce de la neige ...les saules salvateurs sont magnifiques mais sans butineuses.... Faut être cinglé pour continuer ...ce doit être mon cas ...et Vous ???


Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #1 le: mars 28, 2010, 11:32:53 pm »
Bonsoir bibifricotin, des pertes comme les vôtres ne sont pas du tout agréables et je ne les souhaites à personne et j'espère que cela ira mieux pour vous cette année.
J'avoue que je n'aime pas trop changer les reines "hors saison", il y a trop de risque, car souvent après récolte les couvains de mâles sont détruits ou les abeilles sont en plein "traitement varroa" (alors possibilité de fécondation?). Perso mes buckfasts ont étés très "sobre"par rapport a l'hiver 2008/2009, alors peut-être faut-il pour ces abeilles de très basses températures hivernales?.
J'ai un mauvais souvenir des abeilles italiennes, consommatrices et productives, c'est vrai.
Mais elles sont très pillardes (les noires aussi), et après croisement c'est le mystère. Les miennes étaient des "furies" et attaquaient tout ce qui bouge.
A l'heure actuelle, c'est vrai qu'il n'y a plus d'avantages a avoir des abeilles, sauf pour avoir du miel dont on sait d'où il vient (quand il y en a et si l'on a encore des ruches habitées).
Mais des abeilles essaimeuses ne sont pas pour moi un handicap, elles permettent de repeupler ce qui est perdu (mais c'est vrai qu'il y a des limites,2 ruches=8 essaims, mais bon, c'est comme cela!).
 J'espère que tout va repartir pour vous et que cette année vous portera chance avec vos abeilles. a+++ azam65

Hors ligne bibifricotin

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #2 le: mars 29, 2010, 10:37:46 am »
Merci Azam pour votre encouragement !  Non ce n'était pas hors saison puisque mon élevage de reines était en Mai ...et malgré le dicton ...cela ne s'est pas bien passé à cause de ce foutu temps....Là j'ai une "reine de Mai" dont la ponte avait été notée comme excellente dans mes fiches et que je retrouve en pleine forme mais que des oeufs de mâles....L'on sait que les reines se font plusieurs fois féconder  par des mâles différents...or si entre deux averses un seul a pu arriver au "nivarna" et que la reine s'en soit contentée, pressée de pondre ou obligée de rester à la ruche, peut-être que sa spermathèque n'a pas été "comblée" suffisamment... D'ailleurs quand nous parlons de sélection cela ne peut se faire logiquement qu'en insémination artificielle car quand il y a plusieurs prétendants la couvée ne doit pas être très uniforme et c'est le pourquoi que dans une colonie vous avez souvent plusieurs  couleurs... Mais bon : je vais recommencer quand même (lol) Il est normal que , comme vous le dîtes" les italiennes sont des furies : c'est connu elles ont le sang chaud !!!! J'ai trouvé dans un livre une méthode de sélection des mâles qui consiste à entretenir la souche sélectionnée pour ses mâles par de la nourriture  afin que les abeilles les gardent plus longtemps; le temps que les autres se fassent trucider donc faire une élevage en arrière saison pour profiter de cette sélection. Encore faut-il habiter un pays où la neige n'apparaît pas un début Septembre !!!  A+

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #3 le: mars 30, 2010, 07:22:22 pm »
Bonjour ! Je m'interroge au sujet des vieux rayons....Il est dit et redit qu'il faut les changer....j'ai souvent été étonné de voir des ruches à l'abandon "pétant des flammes" au Printemps. J'ai lu quelque part que le noir était à lui seul "producteur" de chaleur et nous le constatons rien qu'avec un sac poubelle : au moindre rayon il chauffe .... D'après cet article même sans soleil le noir dégage de la chaleur....Nous savons que les abeilles en grappe hivernale et aux plus basses températures s'enfoncent dans les alvéoles du couvain vides( en tête à tête avec celles de l'autre côté du rayon) afin de concentrer leur chaleur vitale; l'on sait aussi que si ce nid contient trop de cellules emplies de miel   l'hivernage, s'il le temps est trop froid, ne se passera pas bien car les abeilles resteront , bien obligées, dans les ruelles inter cadres exposées aux courants d'air....la "boule" ne peut se former...il y a, à ce moment là,  des ponts thermiques néfastes.(.comme dans nos maisons...) Je reviens à ces ruches abandonnées aux cadres noirs noirs au point (mais c'est contre versé) où les abeilles deviennent petites petites...soi-disant...(et dans le fond pourquoi devraient-elles être grosses ?).Un cadre noir est supposé plein de germes morbides....alors pourquoi ces ruches là sont elles écoeurantes de santé ? D'ailleurs je n'ai jamais vu de résultats d'analyses confirmant la présence de ces supposés "nids à microbes"...Moi je crois qu'on croit tout savoir et que l'on ne sait rien !!! Snif ! Mais je vais continuer à chercher !!! lol !

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #4 le: mars 31, 2010, 09:50:25 pm »
Bonsoir à tous.

Les abeilles les aimes ces cadres noirs, j'ai fait l'expérience de ruchettes avec cadres noirs complètes et d'autre avec 1 ou2 cadres noirs + gaufrés et attire essaims; Les 1ères "pris d'assaut" (et le mot est faible) étaient les ruchettes de cadres noirs complètes en 2ème les ruchettes avec la moitié de cadres noirs et en dernier les ruchettes avec 1 ou 2 cadres noirs + gaufrés + attire essaims (je ne note même pas les ruchettes remplies de cadres gaufrés + attire essaims qui ne ramassaient aucuns essaims).
 C'est qu'il y a vraiment quelque chose (je ne pense pas du tout que les abeilles aiment construire, sinon elles ne profiteraient pas de l'occasion de prendre d'assaut ces ruchettes (ou ruche, car c'est encore pire).
Les cocons restants dans les cadres sont moins froid que la cire, et le couvain ne peut que profiter de cette chaleur.

Concernant les vieilles ruches a cadres délaissées depuis des années et encore en vie, ces exemples sont plus fréquents que les essaims naturels avec rayons encore en vie après des années. Le vide entre le bois et le corps est une excellente chose, l'eau de condensation ruisselle sur le corps et ne suit pas les rayons (humidifie moins la grappe) et son hivernage est plus serein.
Mais si c'est vraiment un nid a microbe (ces vieux cadres noirs), il y aurait un problème sanitaire bien plus tôt.
Les abeilles ne sont pas si sales que l'on veut faire croire (au vu de ce que pense certains des vieux rayons) et vous devez vous rappeler de cette époque où l'on disait que les grandes abeilles ont des langues plus grandes et était plus productives grâce à cela.
Il y avait une polémique sur des cire gaufrées à 800/850 cellules qui protégeaient du varroa (se rapprochant le plus du nombre de cellule/dm2 originel), qui par cette taille chauffait plus le couvain et ne profitait pas au varroa (la solution était peut-être l'isolation des cire par les cocons ?).
Toujours est-il que nous ne seront guère aidés dans cette recherche "mécanique" d'une cohabitation acceptable varroa/abeilles, (c'est le pourquoi de mes ruches doubles parois qui évitent le refroidissement du couvain, mais j'essayerais bien de conserver un maximum de vieux cadres pour voir si j'ai encore un meilleur "nettoyage"du varroa (il n'est déjà pas mauvais, ils appellent cette caractéristique "abeilles nettoyeuses" (et elles le font vraiment)).
J'essayerais et vous donnerais le résultat (il faudra que je me trouve des abeilles "attire varroa", car pour le moment ce n'est pas la foule (je touches du singe pour que cela continue ;D))
a+++ azam65

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #5 le: avril 07, 2010, 09:32:33 pm »
Bonjour à tous,
j'ai repensé a votre phrase bibifricotin sur la fécondation des reine, "..or si entre deux averses un seul a pu arriver au "nivarna" et que la reine s'en soit contentée, pressée de pondre ou obligée de rester à la ruche, peut-être que sa spermathèque n'a pas été "comblée" suffisamment..". Mes reines sont sorties et rentrées X fois  dans la même journée (voir on remit cela le lendemain et pour une 3/4 jours après).
C'était le plus gros de mes soucis, a chaque fois qu'il y avait un vol nuptial, les moineaux venaient et attrapaient des ?, j'en ai même vu un qui en volant en rase motte a attrapé un ? (je pense un faux bourdon, c'était gros). Ils avaient même le culot de se poser sur la planche d'envol pour attraper des ? devant l'entrée. Personne ne me croyait, car ils n'avaient jamais vu cela (et je ne savais plus quoi faire pour les chasser, même un moineau mort pendu au devant des ruches ne les effrayait pas).
Ceci pour montrer que "normalement une reine fait plusieurs vols nuptiaux avant de pondre, ce qui peut aussi se produire, c'est quelle soit fécondée par des "mauvais mâles" (un mâle qui nait après avoir vécu avec des varroas dans sa cellule ne doit pas être dans le mieux de sa forme ?).
Ceci n'est qu'une hypothèse, et je suis peut-être dans le faux (mais néanmoins, je me suis toujours inquiété sur ce fait).
Peut-être avez vous la réponse sur ça ?.
 Mais en tout cas j'espère que cette année serra meilleure pour vous et vous tous.
a+++ azam65

Hors ligne bibifricotin

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #6 le: avril 08, 2010, 09:44:49 am »
Bonjour !
Les mésanges sont souvent autours des ruches pour "becqueter" les abeilles mortes ou presque qui tombent en dehors de la ruche ou sur la planche d'envol; cela je le vois à chaque printemps quand les denrées sont rares ; ensuite cela se calme et lors des fécondations en mai/juin je ne vois plus cette gente ailée...aussi active. Bien sûr les reines ont un mauvais moment à passer en dehors et comme ces sorties sont généralement multiples le risque est bien présent d'où certaines déconfitures pour nous .Mon idée est que si un mâle parasité a la force de cavaler et de dépasser la concurrence c'est qu'au départ il avait pas mal de ressources et que de toutes façons ce sont les gênes qui comptent pas son état physique appauvri. Les tuberculeux engendrent de magnifiques enfants...Excusez la comparaison ! Je ne sais comment font les pro de l'insiménation artificielle pour arriver à "remplir" une reine avec plusieurs mâles ...donc des frères je suppose ...mais quand même ! A vous !

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #7 le: avril 08, 2010, 01:33:38 pm »
Bonjour bibifricotin,
Les mésanges viennent rarement vers mes ruches (et c'est surtout à la sortie de l'hiver ou un peu maintenant).
Mais les moineaux (les vrais), eux ne viennent que lors des vols nuptiaux, en ce moment aucuns ne vient, seulement une mésange ou deux mais qui s'intéressent surtout à ce qu'il y a au sol.
L'année dernière j'ai essayé beaucoup de "trucs", les cd accrochés a un fil de pêche, du papier d'alu pendu a un fil, les chasser, et même un que j'ai tué à la carabine à plomb suspendu a un fil devant les ruches. Rien à faire, ils venaient toujours (et la fréquence était de 1 voir 2 toutes les 5 mn >:(). Bref, des tueurs d'abeilles.
Cette année je vais essayer de trouver un "faux chat" et le mettre vers les ruches pour essayer si ça marche.
Pour les "pro"de l'insémination artificielle, je me doute bien qu'il doit y avoir une contrepartie qui peut être fâcheuse à la longue à concentrer toujours le même cheptel. Tout comme la noire qui n'est plus en assez grand nombre pour une réintroduction massive.
Mais nous verrons bien ce que l'avenir nous réserve (je l'espère).
a+++ azam65

Hors ligne bibifricotin

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #8 le: avril 13, 2010, 09:54:56 pm »
Bonjour !

Je viens de lire un article trouvé sur "Abeilles et Fleurs" une idée qui parait absolument géniale c'est l'aimantation des ruches !!! L'auteur,français, relate l'expérience depuis quelques années et sur de nombreuses ruches le fait de poser un aimant sur la paroi en extérieur : 1  en Est et 1 en Ouest.(quasiment à la hauteur ou dans les poignées) Le résultat c'est qu'il n'y a quasiment plus de mortalité , que les abeilles sont pétulantes de santé et que en conséquence les récoltes ont fortement augmentées...Il faut être un peu scientifique ou électricien pour comprendre la démonstration ; en plus ce n'est pas cher...Si quelqu'un veut cet article je peux l'envoyer par email au format zip ou pdf...L'auteur ne parle pas comment réagit le varroa à ce système .. Et si c'était la solution miracle ???

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #9 le: avril 13, 2010, 11:20:52 pm »
Bonsoir bibifricotin (ce que j'ai pu en lire quand j'étais gosse :D).
 pour l'article, pourquoi pas ?, je suis abonné via le syndicat à "l'abeille de france", et je n'ai pas "abeilles et fleurs".
Mais du coup, vous êtes de l'EST ?, moi aussi (25). Il faut que je construise des 4X4 voirnot pour essayer avec mes "noires croisées" (les warrés ne vont pas, les abeilles dedans sont trop lentes au printemps et elles sont trop petites pour des "abeilles productives"). Comme je voulais essayer les voirnots, je vais commencer par des 4X4 et ensuite voirnots normales pour comparer (je teste différents types de ruches pour voir comment elles s'y plaisent.). Ce n'est pas un soucis pour moi d'avoir différents types de ruches, je suis amateur et ne m'occupe pas d'avoir des tonnes de miel. Mais j'ai des buckfasts et des "noires croisées", alors je regarde qu'elle ruche va pour tel ou tel type d'abeille. J'essaye de trouver la ruche ou chaque type d'abeilles serrait le mieux (mais je sais très bien qu'elles peuvent changer), alors avec 3 ou 4 types de ruches je devrais y arriver (ou presque).
a+++azam65

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #10 le: avril 14, 2010, 10:00:26 pm »
Bonsoir bibifricotin,
Un grand merci pour l'article (très intéressant). Après tout, pourquoi pas ?. Elle n'est pas plus farfelue que le nombre de cellules/dm2 (850, et elle a le mérite de couter moins cher). je vais essayer sur une pour voir (moi et mes essais :D).
Encore merci, a+++azam65

Hors ligne azam65

  • Newbie
  • *
  • Messages: 22
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #11 le: avril 15, 2010, 09:05:41 pm »
Bonsoir bibifricotin,
 Merci pour cet article sur ce nouveau type de ruche (l'innova). C'est vrai qu'il y a eu beaucoup d'inventeurs en apiculture, et qu'il y en aura toujours (c'est la preuve que l'apiculture est vivante et sujet a passion :D).
Même moi, je me suis pris au jeu et fais des essais "de conception" sur mes ruches, je sais très bien que personne ne veut avoir X types de ruches juste pour placer une caractéristique d'abeilles qui s'y sentira bien.
C'est vrai que je ne fais pas dans la simplicité,, buckfasts en dadant 12c doubles parois, noires croisées en warrés à barrettes (mais elles vont disparaitre au profit de voirnot 4X4 et normales(ou conservées pour faire de l'essaim, mais avec cadres)). D'ailleurs, il faut que je demande un devis pour un envoi de ruche 4X4 + cadres (pourquoi sont ils si loin ? ;D). Je n'ai jamais pratiqué les divisibles (sauf warrés), et je n'ai aucunes appréhensions sur elles, alors pourquoi pas ?.
 Je me souviens des ruches des "papis"vers chez moi, il y en avait des modèles dans chaque rucher !!, et je me souviens de ce qu'ils me disaient, celle là fait comme ça et celle-ci comme ceci etc. Ils connaissaient leurs abeilles sur le bout des doigts, d'ailleurs cela a été mon école et je n'ai pas changé.
encore merci,
a+++azam65

Hors ligne pguigues

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
Re : PERTES HIVERNALES
« Réponse #12 le: janvier 09, 2011, 09:11:46 am »
Bonjour BIBIFRICOTIN

Est-il possible d'avoir copie de cet article sur les aimants ?

Merci par avance