Auteur Sujet: couvain  (Lu 14180 fois)

Hors ligne manu

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
couvain
« le: septembre 24, 2007, 09:24:03 pm »
Lors de la visite de mes ruches ce WE en bourgogne sud (22/23 sept 2007) je n'ai pas vu de couvain sur les cadres du centre. Je n'ai pas tout ouvert pour ne pas trop les déranger. Mais je suis inquiet. plus de reine ? pas de pollen ? Bien que les populations soient nombreuses et actives.

Que faut-il faire?

merci.

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : couvain
« Réponse #1 le: septembre 26, 2007, 03:03:52 pm »
Si toutes vos ruches sont ainsi il semblerait que les reines ont interrompu leur ponte précocement pour cause de sécheresse par exemple.
C'est un bon point en ce qui concerne le traitement varroas qui sera plus efficace. Par contre les abeilles dernières nées seront déjà vieilles en Janvier et le renouveau de ponte à cette époque sera peut-être un peu ardu. La parade est un pain de candi dès Janvier afin de stimuler la ponte. S'il n'y avait eu qu'une ruche en ce cas il faudrait effectivement craindre l'orphelinage et à cette époque une réunion avec une voisine est à faire au plus tôt. (méthode papier journal)
Cordialement.

Hors ligne manu

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : couvain
« Réponse #2 le: janvier 26, 2008, 07:20:59 pm »
Merci de cette réponse avisée.

Je suis un amateur. J'ai lu des livres mais je me rends compte qu'ils ne forment pas à la pratique. Beaucoup de bla-bla et peu de conseils astucieux.

J'ai deux rûches. J'en ai eu 3 provisoirement ayant placé une rûche piège qui a fonctionné. Malheureusement une des deux rûches originelles à perdu sa reine je suppose. J'aurais du m'en douter les abeilles étaient moins nombreuses que l'autre rûche autour du plan d'envol. Cela s'est fini par la teigne, j'ai brulé les cadres et tout traité le matériel restant.

Je ne me plains pas il me reste deux rûches sur deux, une des deux est de l'année, avec des cadres tous neufs, j'ai récolté une quarantaine de kilos.

J'ai l'habitude, peut-être mauvaise, de laisser en permanence un nourissoir avec une poche de candi en permanence...depuis que j'ai perdu une rûche par famine!

C'est peut-être à cause de cela que cette année en Ardêche ou j'ai une autre rûche je me suis retrouvé avec 3 hausses pleines, et n'en ayant plus, et la reine ayant été pondre dans les étages, j'ai du faire une rotation de cadres de hausses. Bilan : plus de 50 kilos dans une seule rûche. En septembre elle remplissaient encore, il a fallu que j'extraie un miel très liquide non operculé, que je leur ai rendu aussitôt partiellement via le nourissoir puis totalement fin octobre.

Je ne savais pas que le candi stimule la ponte.

Quand installez-vous les hausses ? J'ai l'impression que le meilleur outil anti-essaimage est la hausse vide. Donc j'essaye d'en mettre au moins une d'avance, tout en craignant le froid.

Cette année va être encore spéciale avec le mois de Janvier qui n'est pas froid. Ne doit on pas craindre la famine? J'ai trop de miel (chataignier liquide) donc je peux leur en rendre, ou  faut-il leur donner du candi plus solide?

Il y a un truc que j'aimerai savoir. Comment aller les voir, sortir cadre après cadre sans les énerver. Il y a forcément une question d'heure, de soleil, de vent, de fumée, de bruit. La dernière fois je me suis retrouvé avec les gants plantés de dizaines de dards, je n'étais pas fier.

A plus.

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : couvain
« Réponse #3 le: janvier 29, 2008, 11:18:14 am »
Beaucoup de questions !!!!! Au sujet de l'essaimage...plusieurs cas peuvent survenir...il faut savoir que c'est la vieille reine qui part...si vous récoltez l'essaim vous ne savez pas son âge...donc nouvel essaim quasiment condamné...Dans la ruche souche qui en principe se voit dotée d'une nouvelle reine...pas toujours certain que celle-ci soit "bien" fécondée ni certain qu'elle revienne à la ruche ou simplement un mauvais temps lors de la période de fécondation empêchant sa sortie nuptiale ou la retardant trop .... en résumé on peut dire que dans le pire des cas vous pouvez avoir deux ruches orphelines en Janvier ...!
Il est important de contrôler la ponte 45 jours après la période d'essaimage. S'il y en a voir la qualité de celle-ci (bien compacte
sans trous !)Il est certain que le manque de place est une cause importante qui pousse à essaimer.Les ruches divisibles sont les plus pratiques pour "regrouper" lors de la récolte le couvain éparpillé .
Une ruche sera "à l'aise" avec 15 kilos de provisions ...avec l'abeille noire qui est frugale...Le plein doit être fait pour le 15/8.Ensuite un kilo de candi à partir de Janvier va réveiller la ponte plus précocement que si l'on attend la nature faire mais en contrepartie il faudra veiller au manque de place !!!La visite printanière est la plus importante et les abeilles sont jeunes donc "gentilles". Je trouve qu'un transvasement complet, au printemps, dans une ruche propre est le meilleur moyen de visiter une colonie. Pour la récolte , enlevez une hausse complètement et refermez la ruche...vous secouerez les abeilles cadre par cadre sur une tôle que vous mettrez ensuite en plan incliné devant l'entrée.Beaucoup de piqûres seront ainsi évitées.La qualité de la fumée joue aussi; utilisez des "bouchons"soit de noyaux d'olives ou de luzerne.Visitez les abeilles vers les 11h quand les butineuses sont aux champs....un temps venteux est à éviter. Essayez de ne pas mettre de gants...ceux-ci gardent le goût du venin qui excite ....et l'on est moins empoté !!! Et puis allez voir un "bon" vétéran .....! Cordialement !
 

Hors ligne manu

  • Newbie
  • *
  • Messages: 4
Re : couvain
« Réponse #4 le: mars 05, 2008, 10:39:53 pm »
Merci pour la "règle des 45 jours",  celle "de 11 heures.", et celle "enlever la hausse, refermer, et renvoyer au bercail les abeilles par un plan incliné."

En Bourgogne à mi-février les butineuses sortaient autant qu'au printemps, et revenaient couvertes de pollen.

Le candi que j'avais mis est incomplètement mangé, mais je le laisse pour les retours de froid. Il reste quelques provisions.

J'ai fait le propre, et remis une hausse.

Je remettrai une ruche piège fin mars.

En ardèche, idem : les abeilles en vadrouille. J'ai nourri avec 2kg de miel de chataîgner, puis j'ai ouvert 3 jours plus tard. Le miel est quasiment tout mangé. Le corps est plein. Les cadres de bord sont à peine entamés. J'avais peu de temps. Je reviendrai faire le transvasement dans une ruche neuve, pour me permettre de l'entretien sur ce corps un peu usé.

Une ruche piège est en place.

Un ancien m'avait dit d'utiliser des lichens de sapin pour la fumée. Quand je n'en ai pas, du foin un peu vert.

Pour les gants, quand je stresserai moins, je couperai le bout des manches...

Merci

Hors ligne webkid90

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Re : couvain
« Réponse #5 le: juin 04, 2009, 09:15:49 pm »
C'est peut-être à cause de cela que cette année en Ardêche ou j'ai une autre rûche je me suis retrouvé avec 3 hausses pleines, et n'en ayant plus, et la reine ayant été pondre dans les étages, j'ai du faire une rotation de cadres de hausses. Bilan : plus de 50 kilos dans une seule rûche. En septembre elle remplissaient encore, il a fallu que j'extraie un miel très liquide non operculé, que je leur ai rendu aussitôt partiellement via le nourissoir puis totalement fin octobre.

_________________
« Modifié: novembre 27, 2009, 10:47:59 am par gsten »

Hors ligne sajitha

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
Re : couvain
« Réponse #6 le: novembre 26, 2009, 10:18:17 am »
Larves d'abeille - Couvain non operculé - Larvas of bee - Not closed brood by Le rucher.
La larve d'abeille apparaît le quatrième jour. A partir du cinquième jour, elle grossit rapidement.
La larve continue sa croissance (alimentation par les abeilles nourricières jusqu'à l'operculation de l'alvéole).
La larve se nourrit en faisant un tour complet sur elle-même toutes les heures.
Le huitième ou le neuvième jour, les abeilles construisent un couvercle, appelé : «opercule», qui fermera la cellule.
=============================

« Modifié: novembre 27, 2009, 10:38:50 am par gsten »

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : couvain
« Réponse #7 le: novembre 26, 2009, 12:18:25 pm »
Oui cela on le sait ! Mais cela débouche sur quoi en pratique ??? J'aimerais plutôt que l'on parle du problème du remplacement des reines ...La reine étant l'âme de la ruche...donc very important !!!

Hors ligne apipapi

  • Administrator
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 128
Re : couvain
« Réponse #8 le: novembre 26, 2009, 06:28:53 pm »
Bonsoir !

Il est normal qu'il n'y ait plus de couvain à cette époque...elle reprend timidement  en Janvier....
Si lors de l'ouverture vous avez trouvé une population normale sans mâles il y a de grandes chances que tout soit ok.
Il n'est pas facile à cette époque de savoir si une reine est efficiente. Un test habituel peut vous confirmer que tout va bien :
Quand tout est tranquille collez votre oreille sur une paroi et donnez un coup sec du doigt replié : vous devez entendre un bruissement vif et conséquent indiquant la vigueur de la colonie et la présence d'une reine.De toute manière les jeux sont faits à cette heure et s'il n'y avait plus de reine il n'y a rien à faire sauf une réunion pour épauler une ruche voisine avec la méthode du papier journal.
L'hiver tarde à venir et de ce fait les abeilles consomment plus que prévu ...Il est bien de soupeser la ruche pour vous rendre compte des provisions. Si trop léger vous pouvez, car il ne fait pas froid, encore nourrir au sirop épais 2K°/1. Par temps froid passez au" candi spécial abeilles " surtout à partir de Janvier. Une visite trop approfondie peut arriver à exciter les abeilles et provoquer l'emballement de la reine (la tuer).Donc du calme !Quand vous verrez en Janvier/Février les abeilles aller au pollen vous serez plus renseigné sur la reprise de ponte...reste à savoir quel âge a cette reine....ceci est une autre histoire !!!
Cordialement.